Accueil

Bienvenue au nouveau visiteur pour l’ouverture de notre super blog ! Vous êtes sur le blog WayWithBots » contenant des actualités sur les nouvelles technologies, notamment les robots, sur leurs nouveautés et notre futur avec eux. Comment apprendre à bien appréhender un futur en commun avec les robots ? Nous sommes là pour vous renseigner sur les actualités touchant au monde de la robotique pour vous montrer l’avancé spectaculaire dans ce domaine. lire la suite..

Nos 3 derniers articles

Test : Un robot peut-il faire votre job ?

Le test « Un robot peut-il faire votre job » par la BBC

Comment savoir si vous n’allez pas être prochainement remplacé au travail par un robot ? Faites le test !

Si elle fascine, l’intelligence artificielle peut également effrayer. Après avoir vu un robot avocat (qui fait sauter les PV), des robots assistants qui aident les personnes âgées au quotidien et un hôtel entièrement tenu par des robots, on peut commencer à se demander s’ils ne vont pas nous remplacer.

La BBC (ou British Broadcasting Corporation) à mise au point un test qui permet à n’importe quelle personne de tester en ligne si oui ou non, une personne est successible de se faire remplacer à son travail par un robot ou un programme.

Ce test est disponible sur directement internet et pour que vous n’ayez pas à le chercher (et parce qu’on vous adore), on vous laisse le lien ici : Le test.

 

Pourquoi ce test ?

Mais pourquoi avoir fait ce quizz me direz-vous ? Et bien tout simplement parce qu’en novembre 2014, Deloitte UK à publié une étude sur le sujet en collaboration avec l’université d’Oxford.

Et devinez quoi ? Les résultats sont plutôt inquiétants.
En effet, plus de 35% des emplois de la population au Royaume-Uni est menacé. Ces emplois devraient tous être informatisés d’ici une vingtaine d’années. A l’inverse, seuls 40% des emplois ne semblent pas être réellement menacés.

Face à ce constat, 84% des entreprises de Londres disent que leurs employés devront développer de nouvelles compétences au cours des dix prochaines années. : « Savoir-faire numérique », « Management » et « créativité » sont celles dont ils auront le plus besoin. Et finalement, les compétences administratives ou en langues étrangères seront secondaires.

 

Conclusion

Bon, cette histoire nous a plutôt découragé. Tant de personnes sans emploi ? Ça fait peur tout ça. Il va falloir en prendre compte et faire très attention dans nos choix de carrière !

Attention à vous les enfants !

 

Morgane, pour WayWithBots

Word of Warcraft et la pandémie du sang corrompu

Une pandémie dans Word of Warcraft

Vu qu’on est des gros fans de Word of Warcraft (le célèbre MMORPG de chez Blizzard Entertainment) et que le 25 mai 2016, le film « Warcraft : le commencement » est (enfin) sorti, on a sauté sur l’occasion pour vous raconter une histoire incroyable qui a eu lieu dans ce jeu.

En septembre 2005, les créateurs de Word of Warcraft décident de rajouter un nouveau donjon. Peu de temps après son ouverture, plusieurs joueurs découvrirent que le boss du lieu, Hakkar le sang Vicié, avait la possibilité de transmettre un virus qui faisait perdre progressivement de la vie aux joueurs. Ce virus était à l’origine prévu pour n’agir que dans le donjon mais un bug fit que le virus pouvait être transmis aux familiers qui eux pouvaient de l’instance sortir avec maladie. Les familiers étaient alors devenu les porteurs sains (ils étaient contaminés, n’en ressentaient pas les effets mais pouvaient le transmettre) d’un virus extrêmement destructeur (surtout chez les joueurs de bas niveau qui mouraient quasiment instantanément.

Très vite les sols des villes proches furent recouverts par les cadavres des personnages qu’incarnaient les joueurs. Les développeurs du jeu mirent alors en place des zones de quarantaine pour stopper la propagation du virus.

Malheureusement, cette action fut un échec puisque, grâce à leurs familiers, certains joueurs parvenaient à s’échapper. Et en quelques heures, le virus avait atteint tous les endroits de la carte de WoW. L’épidémie c’était transformée en pandémie.

 

Des scientifiques intéressés par le jeu

Ce bug a finalement été résolu par les développeurs de Word of Warcraft qui mirent en place une mise à jour du jeu pour supprimer définitivement le virus. Mais, ce qui est le plus étonnant, ce sont les comportements que les joueurs ont eus pendant cette épidémie.

Certains joueurs cherchaient à fuir les zones infectées, certains essayaient d’aider les infectés, d’autres s’amusaient à contaminer un maximum d’autres joueurs. C’est d’ailleurs ce qu’ont repérés plusieurs scientifiques. Une alliance entre la compagnie Blizzard Entertainment et certains d’entre eux a manqué de peu de se mettre en place. L’idée était pour les scientifiques de faire des analyses comportementales sur les réactions des gens dans une situation de pandémie pour mieux comprendre ce qui se passe dans la réalité.

Malheureusement, et pour diverses raisons, ce partenariat ne vit finalement pas jour.

 

Ce que l’on doit en retenir pour l’avenir

Cette histoire a le mérite de soulever un point important, aujourd’hui peu d’analyses scientifiques se servent des jeux vidéo pour aider à comprendre le monde. Pourtant, dans ce cas présent, cette histoire a permis au scientifique de s’apercevoir que les IA qu’ils utilisent pour décrypter les comportements des hommes en cas d’épidémie ne sont pas encore suffisamment « connes » pour biens voir tous les comportements aléatoires que peuvent avoir les humains.

Comme quoi on n’est pas encore loin du moment où les IA pourront gérer nos vies est nous comprendre complètement.

 

Si vous voulez en savoir plus, cliquez ici.

 

Bande d’annonce du film « Warcraft : le commencement »

 

Morgane, pour WayWithBots

Victoire 4-1 de l’Aphago contre le Champion en titre de jeu de Go

Alphago, grand champion au jeu de Go

Petit retour en Mars 2016 où l’intelligence Alphago développée par Deepmind, une branche spécialisée dans l’intelligence artificielle de chez Google, a battu 4 à 1 Lee Sedol, le coréen considéré comme le maître incontesté du jeu de Go dans le monde.

Le jeu de go étant considéré comme une version améliorée et bien plus complexe des échecs, Google réalise là une prouesse impressionnante en créant une machine capable de battre n’importe quel humain.

La surprise dans cet exploit se situe principalement dans la rapidité avec laquelle Deepmind a développé cette IA, et la capacité avec laquelle celle-ci réagit face à son adversaire.

(suite…)